Blog

3 JOURS A LONDRES avril 19

J’ai toujours eu un faible pour Londres. Elle est une de mes capitales favorites. Quand je pars à Londres j’ai l’impression de revivre. Est-ce parce que je considère qu’elle est intimement liée à la musique et à la mode ? Je suis nourrie intellectuellement par la qualité des expositions que je vais voir mais aussi par les looks des gens que je vais croiser dans la rue ou encore par les lieux que je vais découvrir par hasard ou que je connais déjà, ne serait-ce qu’un café, un bar, un restaurant, une galerie, une rue, une boutique, une librairie. Londres est une ville inspirante. Les regards des autres n’y sont pas pesant. Les gens se moquent du quand dira t’on et cultivent un look qui n’a d’égal que le leur. Une élégance imprégnée d’excentricité. Pour moi Londres est la ville de la contre-culture par excellence. C’est une ville qui me ressource, qui m’apporte beaucoup de joie et de bonheur et les rencontres que j’y ai faites sont inoubliables.

J’aime aussi cette ville car elle est la mère patrie de tous les groupes de musiques qui ont bercé mon adolescence  et encore aujourd’hui mes oreilles. Quand je pense à Londres je pense immédiatement à Talk Talk, Kate Bush, Peter Gabriel, Prefab Sprout, New Order, Rolling Stones, David Bowie bien sûr, The Cure, Depeche Mode, The Verve, Pulp, Blur, Massive Attack, Madness, Simply Red, Portishead, The Streets, Radiohead, The Clash et leur appel, Human League et leur « Don’t you want me baby », à la house music, au rock, au rap anglais. C’est ça ma culture, toute mon adolescence, période d’insouciance, de découvertes, et de souvenirs qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire. La musique étant ma madeleine de Proust.

Je pense aussi à Vivienne Westwood, au Swinging London, à la mini-jupe de Mary Quant, au Tea Time, à la rebelle attitude, au mouvement punk, à la Princesse Diana, aux fripes, à la beauté insolente de Marianne Faithfull. Les Anglais ont du flegme, un accent « british » que je chéris. Tout me paraît tellement plus cool à la sauce Britannique.

Parce que Londres est aussi la ville qui habrite la Central St Martins et qui a vu éclore le talent de Kim Jones, Phoebe Philo, Stella Mc Cartney, Alexander Mc Queen et l’irrévérencieux John Galliano qui officie désormais chez Margiela.

Je pense au photographe, portraitiste David Bailey qui fut en son temps époux de notre Catherine nationale ou encore à l’artiste contemporain Damien Hirst, à Banksy.

Je pense aussi à Kate Moss, aux innombrables parcs et jardins, aux bus rouge, aux canaux, aux Fish and Chips, à la bière que je n’apprécie pas plus que cela mais que je trouve pourtant si délicieuse quand je la déguste dans un pub.

Londres je t’aime pour tout cela. Tout simplement.

CAMDEN

Quand j’arrive à Londres, ce que j’adore c’est faire un petit tour à Camden Market. Cela me permet de me mettre tout de suite dans l’ambiance. Il y a toujours beaucoup de monde. C’est assez touristique mais peu importe. “What goes around comes around” est une friperie où j’aime bien passer du temps. il y a une belle sélection et pour les amoureux des sneakers une armoire en verre au fond du magasin qui renferme quelques petits trésors. Le son est toujours super bon. Il y a dans le coin plein de spots pour manger. Quand le temps est ensoleillé (ce qui arrive !) l’endroit est incroyable avec des tables pour se poser.

COAL DROPS YARD

Ensuite je file sur les bords du Regent’s canal pour une petite marche au calme à pieds jusqu’à Coal Drops Yard, nouveau quartier commerçant situé dans une ancienne zone industrielle. La boutique Cos est juste incroyable. Entre une boutique et une galerie d’art. La visite vaut vraiment le coup. La ballade s’est terminée par une magnifique street expo dédiée au magazine The Face. Magazine que j’achetais quand j’avais 18 ans et qui a été mon premier véritable contact avec la contre-culture. C’était assez émouvant de voir ce mur avec toutes ces couvertures qui me rappelaient beaucoup de souvenirs. Et un peu plus loin, une petite bière avec du bon son. Tout baigne !

ST PANCRAS HOTEL

Y dormir est un must. Comme l’impression de se retrouver projetée dans le siècle dernier ! Boire un verre dans le bar de l’hôtel est également assez sympa.

MAYFAIR

Se balader dans Mayfair et faire une halte obligatoire dans la boutique Dover Street Market crée par Rei Kawakubo de Comme des Garçons et son mari Adrian Joffe. Que dire de cet endroit absolument génial ? Le mobilier est à couper le souffle, la scénographie d’une inventivité et d’une créativité sans égale, la sélection de fringues ultra pointue qu’elle soit street ou plus féminine. On passe de la sneakers, à une robe en dentelle, à des boots en cuir à talons, de Rabih Kayrouz à Sacai, Gucci, Balenciaga, Jacquemus, Stussy, The Row, etc … La musique est différente selon les étages mais tout aussi qualitative que le reste. Le coin restauration et les jus de fruits sont un petit must !

DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET_BRICK MAGAZINE_DEV HYNES
DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET
DOVER STREET MARKET

Faire un tour chez Acné, Céline, Chloé, Saint Laurent, Cartier et j’en passe pour le plaisir des yeux. La boutique Victoria Beckham est sublime.
Passez également par la Galerie Halcyon. Toujours de très belles expositions. Cette fois Picasso-Paricio.

VICTORIA BECKHAM
CHLOE
MARTIN MARGIELA
HALCYON GALLERY
HALCYON GALLERY
HALCYON GALLERY

NOTTHING HILL / PORTOBELLO

Quartier pittoresque aux façades des maisons Victoriennes colorées, Notthing Hill regorge de petites adresses sympathiques : friperies, libraires, brocantes. Flaner jusqu’a Portobello Market  le vendredi et le samedi pour la brocante. Sinon y aller fin Août pour le célèbre Carnaval.

CHELSEA/KING’S ROAD

Le quartier est hyper agréable, assez chic. Un de mes préférés. De jolies boutiques, un peu plus abordables qu’à Mayfair : Aesop, Anthropologie, The Shop at Bluebird etc.

AESOP
KING'S ROAD
KING'S ROAD

VICTORIA & ALBERT MUSEUM

Sublime musée. La galerie qui abrite les sculptures en marbre et bronze de Rodin est absolument merveilleuse. On se sent un peu hors du temps encore une fois. La galerie photo ainsi que les galeries qui abritent la collection de vêtements, les céramiques et le mobilier sont passionnantes et regorgent de trésors. Avec un énorme coup de foudre pour le travail du photographe Mark Cohen.

PHOTO MARK COHEN 1977
AUGUSTE RODIN
ALBERT TOFT

SHOREDITCH

Super chouette quartier. Quelques boutiques hyper cool dont la Nike Lab 1948, à ne pas louper et de nombreux spots pour boire des verres le soir.

UN RESTO, UN DRINK, UN CAFE, UNE SORTIE

Pour une sortie pour cette fois ça sera Servant Jazz Quarters, un restaurant le Sketch, un café le Hackney Coffee Company, un fish & chips Mayfair Chippy, une pizza au restaurant Fare.

SKETCH décoration India Madhavi et aux fourneaux pour le plus grand bonheur Pierre Gagnaire. Une excellente adresse, le son est à la hauteur du lieu et le service impeccable. Les serveurs drôles. So british. In love.

INCONTOURNABLES

Il y a 2 endroits absolument incontournables pour ceux qui aiment les livres et ceux qui aiment la musique. Mes deux petites pépites à moi … Donlonbook et Rough Trade Records ou comment passer des heures de pur bonheur et de déconnexion totale.

MAGNIFIQUE LIVRE DU TALENTUEUX PHOTOGRAPHE GAVIN WATSON "OH WHAT WE HAD FUN"
THE CINEMATIC ORCHESTRA L'ALBUM DU MOIS (AVRIL) DECOUVERT CHEZ ROUGH TRADE ET JE CONFIRME

2 Comment(s)

  1. MME DANIELLE DELLA ROCCA
    10 mai 2019

    Quel beau Voyage je viens de faire en ta compagnie.
    Ton site est vraiement “superbe”.
    Marraine

    1. Karine Grech
      14 mai 2019

      Coucou Marraine. Merci pour ton gentil mot. Je t’aime fort

Write a comment